vendredi 18 décembre 2015



Publications récentes de Patrick Gibert :

Benzerafa ( Manel) et Gibert (Patrick) : Revue française d'administration publique , nov 2015 n°155.
Gibert (Patrick) Quel management public ? Economie et management  janvier 2015 n°154
Gibert (Patrick) Savoir ou légitimer ? Les indicateurs et la théorie d’action dans le maelström des évaluations. Le cas de la loi Lang.in  Tricou (Fabrice) et Leeman  ( Danielle) (eds) Economie , mathématique et Histoire, hommage à Christian Bidart. Presses  universitaires de Paris Ouest   2014 . 289-306.
Gibert (Patrick) et  Benzerafa Alilat  (Manel)« Débat public et jeux sur les indicateurs. L’exemple du "taux d’élucidation" et du "nombre de gardes à vue" » Management international / International Management / Gestión Internacional, vol. 16, n° 3, 2012, p. 118-138.

jeudi 2 août 2012

Nouvel article paru : dans la revue management international vol 16 N°3, co-auteur : Manel Benzerafa.
Débat public et jeux sur les indicateurs. L’exemple du « taux d’élucidation » et du « nombre de gardes à vue » p118-138

vendredi 6 avril 2012

Un certain nombre de mes articles peuvent être téléchargeables librement
En voici deux

 « L'évaluation de politique : contrôle externe de la gestion publique ? »,
Revue française de gestion, 2003/6 no 147, p. 259-273.
http://www.cairn.info/revue-francaise-de-gestion-2003-6-page-259.htm

 "Un ou quatre managements publics"
Revue politiques et management public n° 26/3 2008 , p7-23
http://pmp.revues.org/1442




Autres articles récents

 "Contrôle et évaluation, au-delà des querelles sémantiques, parenté et facteurs de différences" 
Revue française des affaires sociales 2010/1-2 (n° 1-2) 

avec M.Benzerafa, L.Garcin et  J.F Gueugnon "Le management par objectifs met-il fin à l’ambiguïté dans la gestion publique ? Le cas de la LOLF"
Revue politiques et management public VOL 28/3 - 2011  - pp.353-389.

Contribution récente : in Hoarau  C., Malo J.-L., Simon C. (eds) Comptabilité, contrôle et société Mélanges en l'honneur du Professeur Alain Burlaud :« La comptabilité d’analyse de coûts de la LOLF, petit jeu, grand enjeu ». Foucher 2012.

"

 

lundi 28 mars 2011

Ne tirez pas sur le chiffre !

"What you measure you get”? Non  "What you want you get»!*

L'heure est à la mesure, au chiffrage, au quantitatif. L'appel au développement de systèmes de contrôle de gestion dans l'ensemble des administrations et la mise en œuvre de la L.O.L.F vont, de ce point de vue, dans le même sens. La modernisation de la gestion apparaît une nouvelle fois comme le passage de la culture des lettres, du discours, du qualitatif (au sens de littéraire) à celle des chiffres.
Ce passage n'est pas sans danger, l'adage anglo-saxon "What you measure you get", vous obtenez ce que vous mesurez, souligne bien l'ambiguïté de la gestion par les nombres. Pris dans un sens positif il signifie que la mise sur pied d'un indicateur permet d'orienter, de mobiliser  les efforts vers le résultat désiré. Pris dans un sens négatif il signifie que vous n'obtenez que ce que vous mesurez et rien d'autre. Trompez vous sur le bon indicateur, montez un indicateur réducteur ou biaisé par rapport au phénomène que vous voulez obtenir ou auquel vous voulez vous attaquer et vous obtiendrez un bon résultat au regard de l'indicateur mais pas au regard du phénomène sous-jacent.

La crainte du caractère contreproductif de la quantification peu précautionneuse est fondée. Mais en est-il vraiment différemment du traditionnel "qualitatif" ? On a pu à mettre reprises observer la capacité remarquable de tout service ou administration peuplés de gens un peu aguerris à se couler dans les moules prescrits par les politiques finales ou instrumentales du moment. Les  fonctionnaires praticiens ont ainsi offert des "projets" des "cercles de qualités", des "évaluations "quand on leur en demandait. Les universitaires offrent de la "professionnalisation", de la "pluridisciplinarité "quand elles sont requises … Le contenu peut  et c'est heureux  correspondre au flacon, il peut également s'en éloigner très sensiblement.

En définitive le véritable adage n'est pas "what you measure you get" mais  "what you want you get ": dans un Etat discipliné les hiérarchies obtiennent formellement ce qu'elles demandent, quelle que soit la forme sous laquelle elles le demandent, mais la réalité de ce qu'elles obtiennent doit être analysée avec minutie.
*Repris de la lettre du management public.

Cours dispensés durant l'année 2010-2011 à l'université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense.



Contrôle de gestion  (Master1 sciences de gestion)
Management control (Master1 Business and Management)
Contrôle de gestion et stratégie ( Master 2 contrôle de gestion)
Fondements de l'action publique (Master 2 recherche management des organisations et politiques publiques)
Mise en oeuvre des politiques publiques et gestion ( Master 2 recherche management des organisations et politiques publiques)